Secteur Yutz-Thionville, Moselle

Email : bebe.bienaitre@free.fr

Tél. : 06.14.73.05.11

Bébé Bien-Naître est aussi sur Facebook

Bébé Bien-Naître

Bébé Bien-NaîtreSuivez nous sur Facebook


Infirmière-Puéricultrice DE

Ateliers de portage et de massage individuels et collectifs pour bébés

Location d’écharpes et porte-bébés

Initiation à la réflexologie plantaire pédiatrique


Petit historique du portage dans les pays occidentaux


Au début de l’Histoire, porter répond surtout au besoin de sécurité afin de préserver le bébé du froid et des prédateurs.


Au Moyen-Âge, le lien mère-enfant est valorisé dans la culture comme dans les images religieuses. Les bébés sont allaités et portés.


Après le Moyen Âge, l’apparition des nourrices modifie les comportements et éloigne l’enfant de sa mère.


A partir du XVIII siècle, le bébé commence à dormir dans un berceau. Le sommeil partagé, en France notamment, est de moins en moins toléré par crainte d’infanticides déguisés en étouffements. Malgré cela, le portage reste présent pour des raisons pratiques et parce que les mères allaitent en majorité.


Au XIX siècle, l’industrialisation, l’hygiénisme, le travail des femmes modifient le temps consacré au maternage. L’apparition du landau profite à toutes les couches de la société et renforce la perte de contact.











Vers les années 1950, l’accouchement à l’hôpital se systématise. L’apparition de produits de puériculture (poussette, chaise haute, transat de bains) et de lait infantile diminuent la proximité mère-enfant.



Regain d’intérêt pour les bébés


C’est seulement à partir des années 1970 que l’on s’intéresse au comportement des enfants. Grâce à des travaux de docteurs comme Hassenstein, Charpak, Odent, Leboyer, Brazelton, Dolto, les bébés sont considérés comme des personnes dont les besoins sont mieux connus et pris en compte.

Pourquoi porter?


Du point de vue des anthropologues, le cerveau du bébé humain est immature et ne représente à la naissance que 25% de la taille adulte. Il double à 2 ans et représente 90% à 3 ans. Il faudrait 18 mois de gestation pour avoir la maturité cérébrale d’un primate.

Son volume s’est développé trop rapidement alors que le bassin de la femme est resté étroit pour pouvoir se tenir debout toute la journée. Afin de prévenir ce problème mécanique, les bébés humains naissent immatures d’une année environ et vont continuer leur croissance dans les bras.


Du point de vue d’un biologiste allemand, Dr Hassenstein, les bébés sont programmés pour être portés.

Il a établi 3 catégories cliniques.


Les nidicoles : yeux et conduits auditifs fermés.Ils sont incapables de se déplacer, ils restent dans le nid, calmes, et attendant que leurs parents viennent les nourrir. Ils tètent un lait riche en calories qui les rassasie pendant de longues durées.




Les nidifuges : yeux et conduits auditifs ouverts.Ils se déplacent par leurs propres moyens tout en restant à proximité de leurs parents en permanence. Ils tètent un lait qui les rassasie pour de courtes durées.




Les portés : yeux et conduits auditifs ouverts.Ils ne se déplacent pas. Ils réclament le contact, la présence permanente. Ils sont programmés pour être portés en s’agrippant (porté actif) ou en étant dans une poche (porté passif). Les tétées sont rapprochées.





Le bébé humain fait partie de la catégorie des portés passifs qui participent activement au portage: il est programmé pour s’accrocher avec ses mains et ses pieds au corps de l’adulte qui lui offrent les appuis et le soutien nécessaires.

Porté régulièrement par la base dès sa naissance, il exerce ses compétences d’agrippement et adopte sa position physiologique : il remonte ses genoux contre le ventre, accroupi et dos arrondi.



Giotto, la fuite en Egypte, 1300 A.C

Partager

© Bébé Bien-Naître. 2012

SIRET 789 976 560 00019

Partager sur Facebook Partager sur Tweeter
Haut de page